Mes séries du moment

Ces derniers temps, j’ai eu du mal à me plonger dans une longue série, à y consacrer du temps. J’ai passé une bonne partie de l’été à revoir en boucle des épisodes de sitcoms. Mais dernièrement, j’ai quand même réussi à me plonger avec bonheur dans deux courtes séries Netflix…

Lovesick

Lovesick affiche

Courte série britannique de 3 saisons de 6 à 8 épisodes de 20 minutes, et malheureusement terminée, Lovesick, qui se déroule à Glasgow, rafraichit les codes de la série romantique.

Dylan est un jeune homme très sympathique, il vit avec ses deux meilleurs amis, Luke et Evie, et il est un peu perdu, surtout d’un point de vue amoureux. Détail fun de la série: c’est une chlamydia qui va le pousser à remettre de l’ordre dans sa vie, car il doit contacter toutes ses ex-copines, et décide de le faire par ordre alphabétique. Ainsi, chaque épisode est dédié à une de ses histoires d’amour, dessinant ainsi aux yeux des spectateurs les contours de sa vie et de celle du groupe, dans le désordre chronologique. Plus ce bilan amoureux avance, plus on y voit clair dans les relations de ce groupe d’amis et sur la situation présente de Dylan.

J’ai beaucoup aimé cette série. J’ai trouvé l’idée de la narration en désordre très originale et intéressante, et surtout, bien faite. C’est bien parce que c’est sympathique, drôle, mais aussi profond et assez réaliste.

Derry girls

Derry girls afficheLa série qui fait du bien ! Encore un format assez court, avec 6 épisodes de 20 minutes par saison (et, heureusement, toujours en cours !), Derry girls est une immersion dans la vie d’un groupe d’ados de la communauté catholique d’Irlande du Nord pendant les Troubles, au début des années 90. La volonté de la série est donc de montrer que, même dans un contexte aussi perturbé, et malgré les impacts sur le quotidien, ces jeunes filles évoluent quand même avec au centre de leurs vies leurs amis et leurs familles. Les personnages sont vraiment drôles et originaux: Erin et sa cousine Orla, Clare, Michelle et son cousin anglais James. La série s’articule surtout autour d’Erin et sa famille, dont chaque membres illustre un type de personnage, tout en étant totalement unique.

C’est vraiment une série sympa, agréable, qu’on ne peut plus lâcher une fois qu’on a commencé. Si vous hésitiez encore, je vous conseille de foncer, et pour ma part, j’attends la suite avec impatience !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s