L’auberge de la Jamaïque- Daphné du Maurier

Daphné du Maurier est l’un de mes auteurs préférés. J’ai d’abord découvert Rebecca il y a un certain temps déjà, et, si j’avais été bluffée par ce chef-d’œuvre devenu un incontournable classique, c’est avec l’Auberge de la Jamaïque que du Maurier a pris sa place dans mon Panthéon des meilleurs auteurs. Son style romanesque et haletant, ses thèmes de prédilection, la mer, la Cornouailles, les maisons pour ainsi dire hantées, et les femmes au caractère bien trempé, le tout avec un suspense à couper le souffle, tout ceci en fait à mes yeux un des auteurs anglais les plus novateurs du XXe siècle. L’auberge de la Jamaïque est sans doute le roman de l’auteure qui m’a le plus bouleversée. Je me suis sentie particulièrement immergée dans l’atmosphère du roman, c’était une semaine d’orages, et il me semble que les romans de Daphné du Maurier gagnent à s’accorder avec le climat.

« Ils devaient former un troupeau étrange, ceux qui dormaient avec cette terre pour oreiller, sous ce ciel noir. Quelque chose de diabolique devait subsister en eux. La route tortueuse se déroulait dans le silence et l’obscurité, sans qu’une lumière vînt un instant apporter à la voyageuse un message d’espoir. Peut-être n’existait-il aucune habitation sur l’interminable distance qui séparait Bodmin de Launceston; peut-être n’y avait-il pas même une pauvre hutte de berger sur la route désolée. Sans doute une seule et sombre tache: l’Auberge de la Jamaïque. »

L’auberge de la Jamaïque, c’est l’histoire de Mary Yellan, une jeune paysanne courageuse qui, après la mort de ses parents, doit quitter son village et partir vivre chez ses plus proches parents, en l’occurrence, la sœur de sa mère, dont Mary se souvient comme d’une jeune femme séduisante et joyeuse, mais qu’à son arrivée à l’auberge isolée en Cornouailles que tient son oncle, elle retrouve apeurée et comme éteinte, sous l’emprise de son mari brutal, presque sauvage. Mary se rend vite compte que cette auberge renferme des secrets dangereux, et décide de les mettre à jour, et de venir en aide à sa tante. Dès lors que Mary est déterminée à faire fi du danger, on tremble avec elle de ses découvertes, et de ses imprudences, car, comme beaucoup d’héroïnes de Du Maurier, elle est impétueuse et téméraire.

« Mary redoutait par-dessus tout la panique, le cri qui monte jusqu’aux lèvres, les pieds qui trébuchent dans l’affolement, les mains qui battent l’air dans la fuite. Elle craignait que cela ne lui arrivât et ne submergeât sa raison. Maintenant que le premier choc de la découverte s’était atténué, elle savait que la peur pouvait l’envahir et la paralyser, que ses doigts  pouvaient devenir inertes et laisser échapper la bougie. Alors elle serait seule et enveloppée par l’obscurité. »

Comme c’est souvent le cas chez Daphné du Maurier, la mer, la Cornouailles et la maison sont quasiment des personnages à part entière dans ce roman où sa plume excelle à dépeindre l’atmosphère sombre et frissonnante de cette auberge vide qui semble hantée par de terribles secrets de piraterie et où on ne sait plus à qui se fier. J’ai adoré ce thriller haletant allié habilement à une référence marquée au romantisme. De plus, je pense que c’est un très bon roman pour entamer l’automne.

4 réflexions sur “L’auberge de la Jamaïque- Daphné du Maurier

  1. Bonjour bonjour ! 🙂

    Je me permets de te contacter pour te proposer d’apparaître dans l’un de mes articles récurrents.

    Je publie une fois par mois un article présentant les nouveaux blogs qui touchent à la littérature et la lecture. Si tu es intéressée pour y apparaître (l’article sera publié le dimanche 13 octobre) n’hésite pas à m’envoyer ton texte en te présentant et en expliquant ce que tu proposes sur ton blog, tes genres littéraires de prédilection (si tu en as) et ce que tu souhaites dire à de futurs lecteurs ! 😉

    Si tu veux voir des exemples d’articles c’est par ici : https://lesmiscellaneesdusva.wordpress.com/category/nouveaux-blogs/

    Si jamais ça ne t’intéresse pas il n’y a bien entendu absolument aucun souci. 🙂

    Tu peux m’envoyer ton texte à l’adresse e-mail suivante : usva.miscellanees@gmail.com

    Très belle fin de journée à toi et au plaisir de lire tes prochains articles,

    Usva

    J'aime

      1. Coucou Lucie ! 🙂 Je suis heureuse de te compter parmi les blogs mis en avant ce mois-ci ! 🙂 J’ai bien reçu ton texte tout à l’heure, il est parfait ! Je te ferai suivre par mail un screenshot (probablement vendredi) afin que tu puisses voir le résultat avant publication. 😉 Merci encore à toi pour ta participation ! A très vite !

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s