Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates- Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

C’est la rentrée, alors j’ai envie de vous parler d’un livre qui fait du bien. Il est assez difficile de parler en peu de phrases d’un roman aussi important dans ma vie de lectrice que Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates. J’ai découvert ce merveilleux roman épistolaire quand j’étais encore au lycée, et depuis je n’ai cessé d’en relire des extraits dès que j’avais besoin de me changer les idées et de souffler un peu. C’est aussi le livre que j’ai le plus souvent offert.

« Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide vers leur lecteur idéal. Comme il serait délicieux que ce soit le cas. »

On y suit, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’amitié qui se noue petit à petit entre Juliet Ashton, écrivaine anglaise en train de sombrer doucement dans la dépression, et les habitants de l’île de Guernesey, qui, eux aussi, ont des blessures à panser. Ces derniers lui racontent notamment comment, en pleine occupation allemande, ils ont réussi à créer un club de lecture au nom farfelu. Il n’en faut pas plus pour intriguer Juliet, qui se rend sur place pour écrire un livre au sujet de ce cercle, dont les membres sont plus attachants les uns que les autres. C’est ainsi que Juliet va sans encore le savoir commencer une nouvelle vie, loin des mondanités londoniennes, pleine de douceur, et guérir ses blessures autant que celles de ses nouveaux amis. Très vite, un livre semble s’écrire dans le livre, et on découvre que tous ces personnages sont hantés par l’absence d’un autre. Figés dans le temps, le doute et l’incertitude, leur rencontre avec Juliet, et tous les chamboulements qu’elle apporte sans le vouloir sur l’île, vous les sortir de leur torpeur.

« On  ne devrait pas pouvoir écrire de biographie à plus d’une génération de distance de son sujet, afin qu’il soit encore présent dans la mémoire des vivants. Tu imagines ce que j’aurais pu écrire sur Anne Brontë si j’avais pu interroger ses voisins ? Peut-être qu’elle n’était pas douce et mélancolique du tout. Peut-être qu’elle hurlait et envoyait voler la vaisselle régulièrement. »

Ce livre regorge de personnages pittoresques, uniques, attendrissants, que nous suivons chacun de très près, et que nous découvrons à travers leurs lettres. Isola, Dawsey, Sidney, Eben, Kit et Elizabeth, sont autant de merveilleux personnages dont les noms résonnent à l’esprit du lecteur longtemps après avoir refermé le livre. De plus, ce roman est ce qu’on pourrait qualifier de véritable « mise en abîme livresque »: il nous fait voyager à travers bien d’autres romans, en majorité de la littérature anglaise, et il est délicieux de redécouvrir tous ces classiques (les sœurs Brontë, Agatha Christie, Jane Austen, et bien d’autres) à travers les yeux des personnages.

« Kit transporte parfois une petite boîte avec elle, lorsque nous allons en ville. Une boîte en carton fermée par de la ficelle, avec une poignée en laine rouge. Elle la garde sur ses genoux quand nous buvons notre thé et en prend grand soin. Il n’y a pas de trou d’aération, alors j’imagine qu’elle ne contient pas de furet. Oh, mon Dieu, et s’il s’agissait d’un furet mort ? Je brûle d’envie de savoir ce qu’il y a là-dedans, mais je ne peux pas la questionner, bien sûr. »

J’ai tant aimé lire ce livre. On se sent aller mieux en même temps que les personnages, qui sont attendrissants, drôles, hors du temps. Les liens qui se tissent peu à peu entre eux donnent un véritable sentiment rassurant et familial, et la narration épistolaire nous fait nous en sentir très proches. Et, bien sûr, tout au long du récit, l’amour et les bienfaits de la littérature ne sont jamais loin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s