Série coup de cœur: Sherlock

Devant l’hostilité de l’automne, je me suis offert le plaisir de revoir Sherlock, et ça a plus que bien fonctionné, la transition a été douce et me voilà enrobée d’un nuage de douceur hivernale ou de brume londonienne. Je sais bien que mes goûts personnels devaient inévitablement me pousser vers cette série, mais je pense quand même que c’est une série qui peut plaire à tout le monde et apporter à tous ceux qui en ont besoin une bonne dose de positivité à l’anglaise. Évidemment, la série de la BBC ne fait pas partie des dernières nouveautés (son sujet encore moins), et son succès a été plus que frappant, néanmoins, je vais essayer de persuader les derniers résistants de se laisser tenter par les garçons de Baker Street.

Le célèbre détective est tellement omniprésent dans la pop culture, qu’on peut parfois avoir l’impression qu’il ne nous reste rien à découvrir à son sujet, et qu’il n’y a plus de nouvel angle sous lequel l’aborder. C’est justement pourquoi la série de la BBC est un cadeau tombé du ciel, venu dépoussiérer les vieux livres d’Arthur Conan Doyle. Après des adaptations emblématiques telles que la série avec Jeremy Brett ou les deux films de Guy Ritchie avec dans le rôle-titre Robert Downey Jr., il fallait quelque chose qui soit à la fois radicalement différent et, en essence, très fidèle. Sherlock répond parfaitement à ces critères. Le choix d’avoir adapté les histoires écrites par Conan Doyle à l’époque moderne peut sembler très audacieux, voire vertigineux, et on est facilement inquiet de l’éloignement fondamental du personnage original que ce choix peut engendrer. Mais c’est là qu’arrive Benedict Cumberbatch, notre héros. D’après moi, Benedict a su donner au personnage sa touche personnelle, tout en restant humblement fidèle à l’interprétation de Jeremy Brett. C’est sur ce jeu d’acteur (et, bien sûr, celui de ses camarades), que se fonde l’authenticité de la série: redécouvert à l’époque moderne, Sherlock est plus lui-même que jamais.

Petite précision: la série est une co-création de Steven Moffat, qui a écrit la plupart des meilleurs épisodes de Doctor Who, et il y a en effet un lien flagrant entre l’état d’esprit du personnage de Sherlock interprété par Benedict Cumberbatch, et l’attitude générale du Docteur (cœur). Le personnage de Sherlock a toujours été basé sur son génie et son associabilité, son côté quasi-inhumain. Ici, il a toute sa place en tant que personnage de série, car ce sont justement ces traits de caractère, combinés à sa rencontre avec John Watson, qui vont le rendre humain. Comme dans le meilleur de la culture anglaise, c’est dans la pudeur qu’on exprime le plus. C’est son comportement vis-à-vis des personnages qui l’entourent qui montre son affection pour eux, et ces liens vont se raffermir encore davantage au fil de la série. Évidemment, c’est avant tout sa relation avec Watson qui est touchante, elle est même au cœur de l’intrigue. Ils se sont sauvés mutuellement et même si Sherlock s’amuse parfois à mener Watson en bateau, ce dernier ne joue plus le rôle de l’éternel compagnon benêt et naïf, constamment à côté de la plaque. Autour d’eux, Mrs Hudson, la fameuse logeuse, qui arbore maintenant des airs de maman mafieuse, Molly la médecin légiste désespérément amoureuse de Sherlock, Lestrade, l’inspecteur, et (mon petit chouchou) Mycroft, le grand frère inquiet qui est plus ou moins le gouvernement britannique.

Alors qu’auparavant, c’était les enquêtes qui avaient le premier intérêt, désormais, ces dernières sont une toile de fond devant laquelle évolue la vie de Sherlock et de ses amis. Les quatre saisons de trois épisodes d’une heure trente se savourent et s’écoulent presque trop vite. Ainsi, chaque épisode est comme une histoire à part entière, et le rythme de la série est parfois effréné, bien que le format permette de développer des détails phares et soignés qui font sa qualité. En bref, si vous n’avez pas encore regardé Sherlock, mieux vaut tard que jamais, arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire et foncez !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s